•  

     

    Angelo, petit bonhomme,

    C'est aux premiers jours de l'automne

    Que tu es né.......

    Tu as voulu te faire attendre,

    Tu ne voulais pas, en septembre,

    Te montrer !

    Mais te voilà, si frêle et tendre,

    Et nous voulons tous, sans attendre,

    Te câliner !

    Carla et tes parents sont là,

    Prêts à t'accueillir, petit ange,

    Qui, lové au creux de tes langes,

    T'endors déjà...

    Tes rêves sont peuplés de fées :

    Sur ton berceau elles sont penchées

    Pour te donner

    Ce qu'il y a de plus beau : la vie !

    Dans ton berceau tu leur souris

    Mon tout petit...

    Un jour tu deviendras un homme,

    Mais tu as le temps, mon bonhomme

    Tu viens à peine d'arriver....

    Alors, prends le temps de rêver !!!

     

    Gibulène - 01/10/2009

     


    votre commentaire